Commission et secteur géographique

06 août 2001


Jurisprudence CA Paris. 08/11/2000

En l’état d’une convention qui concède à l’agent le droit d’exercer son activité dans certains départements déterminés, il convient d’appliquer le principe selon lequel l'agent, dès lors qu’il est chargé d’un secteur géographique, a droit à la commission afférente aux opérations conclues avec des clients appartenant à ce secteur, même si elles l’ont été sans son intervention
Vu l’appel interjeté le 16 juin 200 par la Sté D. d’une ordonnance de référé prononcée le 7 juin 2000 par le président du tribunal de commerce de Paris qui a dit n’y avoir lieu à référé sur sa demande en paiement de provision dirigée contre le Gie P. et en désignation d’un expert ; Vu les conclusions signifiées le 21 juillet. 2000 par la Sté D. qui demande à la cour:

- de réformer l’ordonnance,

- de constater le manquement du Gie à ses obligations contractuelles, à savoir le défaut de paiement des commissions dues à la concluante et l’absence de communication des documents comptables relatifs aux ventes .

- de condamner par provision le Gie à lui payer la somme de 839 103,73 F sur les commissions dues, avec intérêts à compter du 16 mars 2000,

-de désigner un expert pour établir le montant des ventes réalisées par le Gie et des commissions dues à la concluante,

- de condamner le Gie à lui payer la somme de 20 000 F au titre de l’art. 700 NCPC;
Vu les conclusions signifiées en dernier lieu le 27 sept. 2000 par le Gie P. qui demande à la cour de confirmer l’ordonnance et de condamner l’appelante à lui payer la somme de 15 000 F sur le fondement de l’art. 700 NCPC;
LA COUR: Considérant que par contrat du 1er nov. 1998 le Gie a donné mandat à la Sté D. d’assurer en qualité d’agent commercial la prospection de clientèle et la vente de divers produits diffusés par le Gie, le contrat définissant plus spécialement le secteur géographique où intervenait l’agent commercial, la clientèle comprise ou exclue du cadre de son action et les conditions de sa rémunération; - Considérant que la Sté D. fait grief au Gie d’avoir effectué des opérations de commercialisation directe avec plus de 50 clients dépendant du secteur géographique confié à l’agent commercial, sans informer ce dernier et sans lui verser les commissions lui revenant; qu’elle invoque, pour justifier sa demande de paiement d’une provision sur ces commissions, le contrat du 1er nov. 1998 qui prévoit que l’agent a droit à commission pour toutes les ventes réalisées sur son secteur, l’art. 6 de la loi du 25 juin 1991 et l’art. 7 de la directive européenne du 18 déc.1986 ainsi que la jurisprudence de la Cour de Justice des Communautés Européennes allant dans le même sens ; - Considérant que pour contester cette prétention, le Gie P. fait valoir qu’aucune clause d’exclusivité n’a été stipulée au profit de la société appelante par le contrat d’agent commercial, que le seul fait qu’un secteur géographique ait été consenti à l’agent ne suffit pas, sauf stipulation contractuelle par-ticulière inexistante en l’espèce, à justifier le droit à commission qu’il existe ainsi en la cause une contestation sérieuse dont le juge du fond est au demeurant saisi, la Sté D. ayant pris l’initiative de saisir le tribunal de commerce, parallèlement à l’action au fond devant son président;

- Considérant cependant que l’art. 6 de la loi du 25 juin 1991 ne lie pas le droit à commission de l’agent commercial à l’existence en sa faveur d’une clause contractuelle de représentation exclusive; qu’il prévoit que l’agent peut prétendre au versement d’une telle commission, non seulement pour les opérations conclues grâce à son intervention, mais aussi pour les opérations conclues pendant la durée du contrat d’agence avec une personne appartenant au secteur géographique ou au groupe de personnes dont il a été chargé; que si le contrat d'agent commercial peut limiter, par une clause particulière, le droit à la commission de l’agent aux affaires réalisées par lui, aucune stipulation de ce genre n’existe en l'espèce, le contrat se bornant à fixer la rémunération de la société appelante en fonction des commandes «émanant de la clientèle affectée à l’agent » sans pour autant exiger que ces commandes aient été enregistrées et reçues par l’agent lui-même ; - Considérant qu’en l’état d’une convention qui concède à l’agent le droit d’exercer son activité dans certains départements déterminés et qui n’exclut du cadre de ce contrat qu’un certain type de clientèle commerciale non concernée par le présent litige, il convient d’appliquer le principe selon lequel l'agent, dès lors qu’il est chargé d’un secteur géographique, a droit à la commission afférente aux opérations conclues avec des clients appartenant à ce secteur, même si elles l’ont été sans son intervention; - Considérant qu’il est constant. que le Gie a vendu directement ses produits à un certain nombre de clients non exclus du champ d’application du contrat du 1er nov. 1998 et se trouvant sur le secteur géographique affecté à la Sté D.; que contrairement à ce qu’a décidé le juge des référés dont la décision doit être infirmée sur ce point, la circonstance relevée rend non sérieusement contestable le droit pour l'appelante, de percevoir une provision sur sa rémunération, l’état des ventes litigieuses et les clauses du contrat relatives aux modalités de calcul de cette rémunération permettant d'en fixer le montant à 200 000 F; Considérant en revanche que la décision attaquée doit être confirmée en ce qu’elle a refusé de désigner un expert, l'appréciation de l’utilité de cette mesure incombant aux juges du fond désormais saisis; - Considérant qu’il serait inéquitable de laisser à la charge de la société appelante la totalité de ses frais de procédure non compris dans les dépens; Par ces motifs, confirme la décision déférée en ce qu’elle a dit n’y avoir lieu à référé sur la demande en désignation d’expert, statué sur les dépens et frais non compris dans les dépens, l’infirme pour le surplus ...

  • Téléphone:
    +33 (0)3 67 30 02 32

  • 9, place kléber
    67000 Strasbourg France

  • E-mail:
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.